Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ben, vous savez cet artiste à l’écriture enfantine et aux phrases bien senties, est enfin le sujet d’une exposition originale au Musée Maillol. Vous avez jusqu’au 15 janvier pour découvrir plus de 200 œuvres, donc certaines sont créées spécialement pour l’occasion par cet artiste inclassable, qui ne laisse personne indifférent.

Provocateur ? Ben, de son vrai nom Benjamin Vautier, aujourd’hui âgé de plus 80 ans, l’a toujours été et le revendique avec fierté.

Contemporain ? Ben nous propose depuis toujours un questionnement moderne sur lui-même, la société, les autres, l’avenir.

Egotique ? On peut le penser au vu de cette expo peu ordinaire de l’artiste qui le dit lui-même « Je signe tout ».

C’est là qu’est le vrai sens de son œuvre. Ben veut aller plus loin que ne l’ont été ses prédécesseurs, notamment Duchamp à qui il fait de nombreuses références. Et il nous interroge : tout est-il art ? La vie, la mort, les choses, les sentiments, le fait de cracher, de se battre, de se marier ? Il n’y a pas une parcelle de sa vie qu’il n’ait pas utilisée pour poursuivre son raisonnement. L’art n’a pas de limite, l’art se décide, et l’artiste n’est pas seulement un créatif mais quasiment un sociologue, « un chasseur de mythes » pour reprendre les mots de Norbert Elias.

C’est cette approche qui a convaincu nos émissaires culturels chez Hypee. L’exposition toute entière est une retranscription de la philosophie de l’artiste. Loin des traditionnelles rétrospectives, cette expo a des allures de joyeux fourre-tout, comme l’était sa boutique de disques d’occasion à Nice, sorte de café littéraire mixé à une galerie expérimentale.

Le fil rouge de l’exposition est historique, on découvre peu à peu la création de l’identité visuelle de Ben : son écriture caractéristique, sa quête de vérité, les Gestes (performance en public photographiées, qu’il signe ensuite comme une œuvre d’art), ses peintures et assemblages contemporains. Et c’est la personnalité de l’artiste que l’on découvre en filigrane, cet artiste dont on ne connaît pourtant pas grand chose, qui se livre enfin et sans filtre. C’est peut-être là ce qui nous le plus interpellé chez Hypee.

Au delà de l’aspect très narcissique de son œuvre, du caractère presque mégalomaniaque de ce personnage singulier dont la préoccupation semble être de vouloir tout signer (du vomi à Dieu), on découvre aussi un artiste sensible et engagé. Ses peurs, son manifeste pour la paix, ses appels à la tolérance sont autant de messages politiques. Et l’artiste est d’une troublante modernité depuis ses débuts, preuve d’une vraie sensibilité artistique qui dépasse bien son caractère provocateur.

En résumé, nous vous conseillons vraiment cette exposition même si vous avez peu d’affinités avec le style de Ben ou l’art contemporain. Prêts à vous laisser tenter ?

cof cof cof

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
About the author
Leave Comment