Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pour tous les mordus de séries, vous n’êtes pas sans savoir que la célèbre série Orange is the new black sera de retour sur vos écrans le 9 juin prochain (n’essayez pas de le nier, on a vu la petite croix dans votre agenda). Comme à chaque nouvelle saison, la série créé une nouvelle fois l’événement avec cette fois-ci un teasing particulièrement bien ficelé en mettant en scène les héroïnes de la prison de Litchfield en pleine ville, en alliant street art et digital.

C’est dans notre chère capitale parisienne que la série US a décidé de cacher 3 fresques murales : une près du Canal Saint Martin (rue Jean-Poulmarch), une autre dans le Marais (rue de la Perle) et la dernière au Point Éphèmere (Quai de Valmy). Pour se prendre en photo devant l’une des fresques, vous devrez vous munir d’un filtre spécifique Orange is the new black ! Celui-ci est disponible depuis le vendredi 2 juin et vous permet de rajouter des selfies qui seront ensuite sélectionnées pour compléter les oeuvres du street artiste. Sur Snapchat, vous pouvez également depuis le dimanche 4 juin utiliser le filtre de l’application pour vous photographier avec les différentes fresques dans toute la ville.

Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un téléphone suite à une soirée peut-être un peu trop arrosée ce week-end, ne vous inquiétez pas ! Peut-être avez-vous vu passer ce week-end un camion brandé « Orange is the New Black » dans Paris, muni d’un photomaton en libre accès, pour tous les fans de la série. Il pourra vous aider gratuitement à réaliser vos photos.

Avec toutes ces photos prises au fil des jours, les artistes pourront compléter leurs oeuvres sur les murs de la Capitale en reproduisant les clichés des passants. Vous aurez donc le plaisir de découvrir votre selfie à partir du 7 juin dans les rues parisiennes !

Encore un joli coup de com’ réussi pour la célèbre série US qui fait tant parler d’elle ! On a hâte de voir la nouvelle saison !

Orange is the new black

Source : Konbini
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
About the author
Leave Comment