Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Dans le cadre de sa toute nouvelle campagne intitulée « Save Intimacy », la marque de préservatifs SKYN cherche à sauver l’intimité en incitant les personnes à se rapprocher entre elles, au sens propre comme au figuré.

Porté par une mise en scène futuriste, la vidéo réalisée par le réalisateur Terence Neale, qui a également travaillé pour adidas Originals, et imaginée par l’agence Sid Lee nous présente un univers hyperconnecté où la réalité virtuelle a pris le pas sur le monde réel.

Un avenir dystopique au sein duquel les individus n’entretiennent plus aucun rapport humain malgré une multitude d’appareils high-tech, que nous utilisons déjà dans notre vie quotidienne actuelle.

Smartphones, hologramme, casques de réalité virtuelle… tous nos objets connectés y passent, de même que les comportements qu’ils engendrent, exagérés de sorte à nous faire prendre conscience de l’importance de l’intimité et des relations humaines.

Cette réflexion à la « Black Mirror » permet à SKYN de faire la promotion de la matière « SKYNFEEL » de ses préservatifs tout en établissant un constat vraiment contemporain vis-à-vis des enjeux de la technologie qui devrait nous rapprocher au lieu de nous éloigner.

En effet, il n’a jamais été aussi simple de faire des rencontres grâce à la technologie, bien aidée par les nombreuses applications de rencontres qui favorisent un résultat davantage quantitatif que qualitatif.

Bien que nous vivions dans une société libérée et ouverte d’esprit, nous sommes de moins en moins intimes et, pire encore, nous avons tendance à nous replier sur nous-même, à l’abri derrière nos écrans.

Un paradoxe relativement bien exploité par SKYN, la préservation de l’intimité recouvrant une valeur tant sociale que médicale en incitant les gens à aller les uns vers les autres, mais en sortant couverts.

Chez Hypee Communication, nous trouvons que ce message est extrêmement pertinent, d’autant plus quand on sait que les relations sexuelles ont chutées de 10 % en France lors du lancement de Netflix.

Crédits : ladn.eu, jai-un-pote-dans-la.com
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
About the author
Leave Comment