Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le musée des Arts décoratifs à Paris nous offre depuis décembre 2016 une exposition pop et originale « Tenue correcte exigée » comme ils en ont le secret. En effet, vous avez jusqu’au 23 avril pour vous plonger dans les scandales, les normes et les grandes controverses soulevées par le vêtement depuis le Moyen-Age. Vos émissaires culturels chez HYPEE sont allés y faire un tour et honnêtement, nous en sommes ressortis convaincus. Le sujet est novateur et l’exposition, qui explore plus de 300 vêtements et accessoires, portraits, caricatures et objets, est riche et complète.

Le visiteur est amené à se questionner sur les normes sociales en termes d’habillement : quels habits pour quel sexe, à quel degré faut-il se couvrir, se découvrir, quelles matières, couleurs, formes sont-elles jugées « normales » ou au contraire scandaleuses ? En effet, les vêtements ne sont jamais un choix neutre, et les « infractions » vestimentaires sont toujours des révélateurs de normes sociales. Pour le sociologue Roland Barthes, le vêtement est un « modèle social, une image plus ou moins standardisée de conduites collectives attendues » et c’est bien là ce que l’exposition a à cœur d’illustrer.

Ainsi, cette exposition foisonnante et décalée nous met face à plusieurs problématiques, notamment :

– Comment expliquer la perception négative du vêtement au Moyen-Age ?

– Pourquoi le maquillage n’a été que très tardivement (après les « excès » d’Henri IV et ses mignons) considéré comme une pratique réservée aux femmes ?

– Comment la liberté vestimentaire prônée par Marie-Antoinette a participé à la construction de son image frivole et décadente ?

– Pourquoi est-ce considéré comme dégradant et humiliant pour un homme de s’inspirer des attributs féminins alors que le cas inverse est vu comme une mascarade, un travestissement illégitime des femmes vers le sexe fort ?

Enfin, cette exposition regorge de petites anecdotes, loin d’être insignifiantes. Notre équipe a par exemple découvert que la mauvaise image des hoodies (sweat à capuche) est loin d’être un phénomène nouveau, les chapeaux qui recouvraient le visage, y compris ceux dessinés par Coco Chanel, ont toujours rencontré une vive opposition de la part des « honnêtes gens ».

Cette exposition, qui est un vrai succès, nous a beaucoup plu chez HYPEE. Un seul conseil, évitez le samedi après-midi pour profiter davantage de l’exposition sans être gênés par la foule de visiteurs. Prêts à découvrir les petits secrets de nos habitudes vestimentaires ?

tenue_3

tenue_2

Sources : lesartsdecoratifs.fr, sortiraparis.com 
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
About the author
Leave Comment